Rdv de l’Histoire de Blois : “Corps, cadavres et disparus : les politiques de violence extrême contre les vivants et les morts au XXème siècle”, 8/10

Table-ronde modérée par Timothée Brunet-Lefèvre (EHESS-CESPRA), interventions de Parand Danesh (EHESS – Max Planck Institute), Marion Cairault (Paris 8-IHTP) et Anne-Laure Porée (EHESS-CESPRA)

Si les politiques de répression, de guerre ou d’extermination du XXème siècle visent des populations vivantes, qu’en est-il du traitement qu’elles réservent aux morts ? Le défunt – souvenir du mort – et le cadavre – son corps inanimé – ne sont pas des objets secondaires pour ces politiques de violence extrême : ils en constituent l’enjeu central, alors que l’exercice du pouvoir outrepasse les vivants pour se porter vers les morts. En confrontant les regards de jeunes chercheur-e-s travaillant sur les univers de la violence extrême au XXème siècle (Argentine, Cambodge, Iran, Rwanda), cette table-ronde interrogera la relation qui unit, au cœur de ces violences politiques, le monde des vivants et celui des morts.

Plus d’informations : https://rdv-histoire.com/programme/corps-cadavres-et-disparus-les-politiques-de-violence-extreme-contre-les-vivants-et-les

Summer School : “Mapping Violences” Opening Conference July 3rd, 2pm-5pm

Mapping the sites of violence, mapping its experience“, Alain Blum (Cercec-EHESS-Ined)

The visual power of cartography makes it a widely used tool for dealing with various forms of violence, particularly mass violence, which is the subject of this presentation. This is due in particular to the territorial anchoring of the places where such violence takes place. Moreover many forms of mass violence are associated with a high degree of mobility. Here we explore various approaches to mapping mass violence, from those that document the sites of violence, to those that seek to approximate, through representations, the experience of such violence by individuals, and thus individualize approaches. Our starting point is a specific case, the Stalinist Gulag and deportations, while we also look at the cartography of other forms of mass violence, in particular cartographic representations of the Holocaust and slavery. We’ll look at how these representations have been transformed by the use of digital technology, and what this means for the conceptualization of such violence. Finally, we’ll examine the sources, to develop such a cartographic approach to mass violence.

Obstacles to civil liberties in Russia over the past decade: data on arrests and repressions”, Daniil Beilinson (OVD-Info)

Sixteen months ago, Russia began a full-scale invasion of Ukraine. At the same time, the authorities launched an internal repression on an unprecedented scale. Almost 20,000 detentions and at least 600 criminal cases for anti-war statements and speeches, more than 200,000 internet resources blocked, repressions nowadays are sanctioned at the legislative level. OVD-Info is one of the few projects that collects and analyses data on political and anti-war repression in Russia, and continues to provide mass legal assistance to people facing persecutions. With one of its cofounders, we will look on the data describing the recent decade of shrinking space of civil liberties in Russia, culminated in a war that neither civil society nor supranational institutions were able to stop. The presentation will cover topics from the global context of declining democracies and rising protests to the deterioration of specific civil liberties in Russia such as freedom of assembly, expression and association. It will also cover the current state of repressive legislative and law enforcement practices in Russia

Reminder : Call for application for EHESS Summer School / École d’été de l’EHESS – 07/2023 – “Mapping Violence”

Riceve is glad to announce you the 2nd edition of the EHESS Summer School on the theme of “Mapping Violences” :

Relying on its resolutely international dimension, EHESS organizes its second Summer School edition on the Campus Condorcet Paris-Aubervilliers. It will be held from 3 to 7 July 2023, is destined to international students and will explore the theme « Mapping violences ».  

Registration will be open until April 14th“. To apply : https://www.ehess.fr/fr/vie-lécole/call-applications-ehess-summer-school-2023-appel-candidatures-lécole-dété-lehss-202

Atelier Riceve #3 – 27/03/2023

Le troisième atelier de Riceve se tiendra le lundi 27 mars 2023 de 14h à 16h en salle BS1_28 à la FMSH, 54 boulevard Raspail. 
Nous accueillerons Bahar Majdzadeh, artiste et chercheuse, en discussion avec Parand Danesh, doctorante en Études politiques (CESPRA), autour du thème “Cartographier l’absence. Méthodologie du terrain difficile : le cas iranien. Comment documenter les politicides de la République islamique d’Iran à distance

Atelier masterant #2 – 13/03/2023

Le deuxième atelier de Master de Riceve se tiendra le lundi 13 mars de 16h30 à 18h30 en salleA102 (bâtiment de l’EHESS, 1er étage). 
Nous y écouterons et échangerons avec Louis Laurent (M2 Études politiques) autour du thème : “Rencontrer les rescapés, interroger les bourreaux. Face aux témoins du génocide des Tutsi au Rwanda“.

Ateliers masterant #1 – 6/02/2023

Lancé au printemps 2022, le  Réseau International de Chercheuses et Chercheurs à l’Epreuve des Violences Extrêmes – RICEVE – (https://riceve.hypotheses.org/) rassemble les chercheuses et chercheurs en sciences sociales confrontés aux différentes formes de violence extrême sur leur terrain ou dans leurs recherches. 

Cette violence peut être directement liée au sujet étudié, ainsi qu’aux formes qu’elle revêt sur le terrain d’enquête. Ses effets de la violence sur ceux qui l’étudient ont rarement fait l’objet de recherches. Pourtant, elle ne s’arrête pas à ses premières victimes et témoins : si elle affecte les corps martyrisés, elle atteint aussi le corps social, la communauté et, au bout du compte, celles et ceux qui s’y approchent dans leur travaux. Le RICEVE a pour objectif d’examiner ces effets de la violence sur la recherche ; comment affectent-t-elles notre travail d’enquête ? Comment travailler sur ces violences sans être isolé ? Que dire de cette violence, et que faire ? Quelle position peut-on adopter face à la souffrance des victimes et face à la violences des bourreaux ? 

Ces questions concernent aussi les étudiants qui y sont confrontés à part entière. Seulement, à l’exception de quelques initiatives, il est difficile de trouver des lieux d’échanges pour discuter de ces problématiques essentielles, afin de mieux penser les différentes méthodes d’enquête, mais aussi de développer ces réflexions pour faire de ces effets de la violences des objets pour les sciences sociales. C’est pour cette raisons que les jeunes chercheuses et chercheurs occupent une place intégrale dans les travaux et les initiatives du RICEVE.

Le lundi 6 février de 16h30 à 18h30, les étudiants de M1 et de M2 travaillant sur des sujets liés à la violence extrêmes sont conviés à une réunion conviviale à l’EHESS (Campus Condorcet, salle 50), animée par Eylem Aktaş, étudiante en M2 dans la Mention “Études Politiques” et Timothée Brunet-Lefèvre, doctorant au CESPRA. Cette réunion sera l’occasion de présenter aux étudiants la plateforme Riceve et les dispositifs mis en place par le Réseau.

Call for Application : EHESS Summer School / École d’été de l’EHESS – 07/2023 – “Mapping Violence”

Riceve is glad to announce you the 2nd edition of the EHESS Summer School on the theme of “Mapping Violences” :

Relying on its resolutely international dimension, EHESS organizes its second Summer School edition on the Campus Condorcet Paris-Aubervilliers. It will be held from 3 to 7 July 2023, is destined to international students and will explore the theme « Mapping violences ».  

Registration will be open from 1 February to 31 March 2023“. To apply : https://www.ehess.fr/fr/vie-lécole/call-applications-ehess-summer-school-2023-appel-candidatures-lécole-dété-lehss-202

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search